Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Projet amélioration des alliances

#1
Bonjour,

Après en avoir discuter avec Eddy, je lance ce sujet.

Je trouve que AC manque coté alliance de volume. Ce coté "social" qui est je penses, essentiel.

L'objectif serait de recenser les idées pouvant aider à développer cet axe du jeu.
En effet aujourd'hui, il n'est pas forcément "attrayant" de jouer en alliance.

Objectif, discuter, proposer, arranger nos idées, et ce laisser le temps pour mettre en place.

Bloquer une date à laquelle, le débat sera clos, à l'approche de l'été, pour qu'Eddy ai ensuite le temps de développer si il y a développement.

Une idée ? ON l'explicite surtout, pour qu'Eddy puisse voir ce que l'on souhaite, comment l'articuler et le développer.
Toutes idées ne sera pas retenue c'est évident, mais une idée pouvant en amener une autre ...

Je vous propose une sorte de formulaire pour aider à garder les réponses de propositions "claires"

1/ Nom de la proposition
2/ Pourquoi et objectif de la proposition
3/ Avantages / Inconvénients de la proposition
4/ Impacts de la proposition

Je me lance avec 2 exemples:

Exemple 1:
1/ Nom de la proposition :
"Système boursier interne"

2/ Pourquoi et objectif de la proposition :
Pouvoir permettre des prises de participations dans nos compagnies amies et ainsi souder les liens.

3/ Avantages / Inconvénients de la proposition :
A: Rapprochement des compagnies, aides plus fortes et plus direct possible
I: Possible triche si multi compte, dépendance en cas de souhait de départ de l'alliance.

4/ Articulation de la proposition

Cela pourrait s'articuler en une place où une compagnie propose un certain nombre d'actions. Et où les acquéreur achètent des parts, prenant du bénéfice, ou autres choses au passage. Cela peut être une simple obligation également.
Prix déterminer par la valorisation de la compagnie ... ce qui inciterait a rembourser ses emprunts tiens =)
Impossible de vendre plus de 30% de ses parts.


Exemple 2
1/ Nom de la proposition :
"Sectoriser la réputation"

2/ Pourquoi et objectif de la proposition :
Pour inciter les joueurs à s'allier, a ce diversifier dans leur implantations et à choisir leur membres selon leurs Hubs.

3/ Avantages / Inconvénients de la proposition :
A: Obligation de s'allier ou d'ouvrir un hub dans la zone qu'on souhaite "attaquer"
I:  le développement ?

4/ Articulation de la proposition
Réputation par pays (ou zone géographique => am Nord, Am sud, Europe ouest/Est ... ).
Je suis basé au Pérou, logiquement, je suis naturellement plus en vue au Pérou, qu'une compagnie venant de Belgique.
En alliance, si je suis recruter, je ferais bénéficier de ma "visibilité" à mon groupe, leur offrant un bonus d'image sur leurs lignes à destination de mon pays (ou zone)
Au lieu d'ouvrir avec 20%, on ouvrirait alors avec 30% de marketing par exemple.
Quand l'alliance est sur toutes les zones pourquoi pas un bonus de plus sur la réputation de tous les membres

a vous =)

Greg
Directeur Marketing et flottes de la YAPA
[Image: 180709101549743505.jpg]

  Répondre

#2
1location d'appareil entre membres de même alliance

permet l'augmentation des liens
avantage= développe les jeune compagnies, redonne envie d’être en alliance
inconvénient= triche, moins d'avions sur le marché de location générale

2partage de code=
les capacités de la ligne au lieux d’être répartie entre toutes les compagnie seront rassemblés pour les partages de code avec un confort dépendant de tout les appareils de la ligne en partage

avantage= renforce la coopération sur les lignes évite le vol à vide
inconvénient=triche, création de monopole
[Image: signature.php?id=3167]
[Image: signature.php?id=43]
  Répondre

#3
Bonjour !
Il y a déjà trois idées qui me plaisent :
- système boursier
- partage de code
et enfin la location (quoique ..)

Pour le système boursier.
Il fait déjà un moment que l'idée trotte dans ma tête ainsi que dans celle de certains joueurs.
Actuellement deux questions majeures me viennent à l'esprit :
- Comment définir le nombre de part à vendre ? Le joueur décide simplement via une valeur numérique ? Si ça valorisation vaut 300 millions, il peut décider de vendre 100 parts ? Si non, comment procéder au calcul des parts total "vendables" ? Que faire si la valorisation change ?
- Comment définir le prix ? Si mettons l'exemple ci dessus, il décide de vendre 100 parts, quel serait le prix ? Il le fixe lui même là aussi ?
- Comment actualiser si sa valorisation change ? La nouvelle valorisation de la compagnie a t'elle un impact sur les parts déjà émises ? Si oui, de quelle manière ?

Serait t'il possible d'avoir un exemple avec le cas ci après ?
"Compagnie X, valorisation le lundi de 130 millions $, valorisation qui passe à 180 millions jeudi puis 120 dimanche. Elle met en vente des parts mercredi"
Quel serait le nombre maximum de part pouvant être émit ?
Quel serait le prix plancher / plafond pour ces parts ?
Les prix définis pour mercredi, seraient ils amené à être augmenté jeudi du à l'augmentation de la valorisation ? Si oui, comment et combien ?

Merci !

Partage de code,
ce dernier en soit se base sur une demande qui n'est plus répartie entre joueur mais entre : joueurs et ceux ayant un partage de code ?
Exemple :
3 joueurs sur la ligne Paris New York.
Le joueur 1 a une demande de 400/50/12
Le joueur 2 a une demande de 340/40/5
Le joueur 3 a une demande de 450/23/9

En mettant en place le partage de code,
le joueur 2 et 3 auraient une demande de 790/63/14 ?

Location,
le système en place au sein des alliances est un peu une sorte de location "déguisée". Les avions acquis au travers de l'alliance appartiennent à l'alliance, les directeurs pouvant récupérer les appareils à tout moment, est il donc nécessaire de créer quand même un sytème de location ?


Merci à vous pour vos futures réponses ! J'ai éplinglé le sujet !
[Image: signature.php?id=1]
  Répondre

#4
Salut Eddy,

La location dont parle Marmotte, est plus de nos compagnies perso vers un membre de notre alliance non ?

Pour la bourse, avec ton exemple: Valeur de 130M le lundi, 180M le jeudi et 120M le dimanche. Le principe est simple.
1 part doit être égale à un pourcentage (1 part = 0.1% par exemple)

Si je vends 100 parts le lundi quand je suis valorisé 130M, je vends donc 10% (100 part à 0.1%) de ma valeur = 13M au total (1 action valant 0.1% de ma valeur ou  130 000€ par part)
Le mercredi si je suis mieux valorisé, les parts que j'ai vendu sont donc valorisé à 18M (pour l'acheteur du lundi) et non à 13, idem pour le dimanche à 12M au lieu de 13M puis 18M.

Pour le prix de départ, si une part égal un taux alors plus de soucis de calcul
Pas de plancher ou autre juste un maxi de parts possible a vendre (49%?)

Je sais pas si cela t'aide =)

Le gain serait pour l'acheteur donc si il revend les parts, et pour le vendeur au départ car il prend du cash
Directeur Marketing et flottes de la YAPA
[Image: 180709101549743505.jpg]

  Répondre

#5
Bonsoir,
ok donc si c'est ça, ok ! Ca peut se faire ! Je peux vous proposer une location entre membre.

Pour l'histoire de la bourse.
si l'on part de la valorisation, je peux émettre autant d'action que je le désire ?
Si je veux lever 10 millions, que je suis valorisé à 2 000 000 (bon cest un exemple ^^ )
je procède comment ?

J'ai trouvé ce site : http://libertariens.chez-alice.fr/yoyoso.htm
ça serait ce genre de mécanique que vous voulez ?
Si oui, on a un petit souci, au début on a aucun actionnaire, or d'après ce que je vois sur le site, on part déjà avec l'idée que la société possède des actionnaires ..
En bref, c'est c'est une des idées qui me tente le plus mais je n'arrive pas à répondre à plusieurs questions :
- comment fixes t'on le prix d'une action
- comment réévalue t'on le prix de cette dernière
- combien peut on émettre
- que ce passe t'il quand de nouveaux actionnaires achètent des actions
[Image: signature.php?id=1]
  Répondre

#6
Pour moi Eddy, on est notre actionnaire au départ, avec 100% de part détenue

Si tu veux lever 10M en bourse mais que ta société est valorisé 1M ... c'est impossible. En tout cas pas part l'émission d'actions

Au max tu peux lever ta valorisation donc. Ce qui est logique finalement.

Pour le reste on aura les banques (crédit)

Ce que tu sembles décrire, semble compliquer à mettre en place, il y a beaucoup de variables sur une vrai place de valorisation boursière. (d'autre mieux placé expliquerons mieux je pense)
Directeur Marketing et flottes de la YAPA
[Image: 180709101549743505.jpg]

  Répondre

#7
D'accord. Une question en moins !
Du coup, j'ai ma compagnie valorisé à 100 Millions.
Je veux lever 10 millions mercredi. Si l'on part de ta suggestion (1 part = 0,1%) j'aurai au maximum 10 millions de part à vendre. Ca nous ferait 1$ l'action.
imaginons que 5 millions d'actions sont vendues. J'obtiens déjà 5 millions $ mais si mettons que jeudi je suis valorisé à 130 millions, je peux émettre 3 millions d'actions supplémentaires ? et les actions seraient à combien ?
Ceux ayant acquis l'action à 1$ mercredi. Jeudi le montant de leur action serait de combien ?

Je suis désolé pour le mal de crâne que je vais te donner mais j'ai plein de questions sur le sujet.
[Image: signature.php?id=1]
  Répondre

#8
Pas de soucis si je peux être utile Wink

j’essai surtout de pas trop croiser avec tes réponses pour pas t'embrouiller dans mes propos =)

A la base il faut savoir et bien comprendre une chose.
Quand tu lance le truc de l'actionnariat, ou la bourse, tu décide au départ combien tu as d'action est donc la valeur nominale de chaque action (au lancement de l'opération) a mettre
Si tu as 100M de capital, et que tu décide que tu as 1M d'actions alors, une action vaudra 1€ comme dans ton exemple. Mais tu peux décider de diviser ton capital en 10, 78, 4129 ... je ne crois pas qu'il est une règle sur la question. Plus tu dévalorise le nombre d'actions (car tu en met trops en vente) plus c'est volatile et plus tu as du risque ...

C'est comme l'immobilier. Plus tu as d'actions disponible, si tous le monde en veux, tu va devenir le roi du monde. Si la demande n'est pas la, les prix baisse et ta société avec

Pour tes questions:
Il faut repartir de la valeur totale. Tu valais 100, tu vaux 130. Soit +30%

- elle vaudront non plus 1€, mais 1.3€ (+30% de valeur compagnie)
- Idem pour les actions vendu le lundi, elle prennent 30%.

Plus la compagnie est valorisé plus l'actions est couteuse. (si le nombre d'actions totale est identique)

Donc si tu veux vendre 3M d'actions en plus, elle seront vendues 1.3€ l'action et non plus 1€

En revanche dans ton cas, tu dépasse les 50% de capital cédé. Techniquement, si j'ai tout racheté, je possède ta compagnie (système des OPA) ... mais je suis bon, je t'en laisserai PDG =)

En principe il y a le jeu de l'offre et de la demande qui font bouger les prix, les spéculations sur les décisions ... mais je vois pas comment mettre cela en pratique dans le jeu
Directeur Marketing et flottes de la YAPA
[Image: 180709101549743505.jpg]

  Répondre

#9
Donc si j'ai 100M de valorisation, je décide à ma guise du nombre d'action.
On aurait donc un nombre d'action plafond : valorisation * 0.1
le joueur choisi le nombre d'action qu'il veut vendre et le nombre d'action émit serait soustrait au plafond
c'est bien ça ?

Si le joueur achète à 10 (exemple) si la valorisation augmente son action augmente de la même manière et inversement.
L'argent est versé à quel moment ? Au moment de l'achat de l'action ? au moment de la vente intégrale de l'ensemble des actions émises ?
[Image: signature.php?id=1]
  Répondre

#10
+1 avec Foukassito, logiquement faudrait peut être restreindre le capital mis en vente à 49% max, sinon c'est trop simple, je vends la totalité de mon capital, et je reste tranquile. D'ailleurs à ce moment là je sais pas si vous avez déja réfléchie à la question, mais quid des dividendes ? Car ce serait bien amusant d'acheter des parts d'autres compagnies, mais si on ne peut tirer bénéfice qu'en revendant... je suis pas sûr que ça prenne. D'ailleurs, une fonction que je pense serait sympa, ce serait de pouvoir faire une offre à un joueur (du style "je te rachète pour 10 millions d'euros de ton capital/du capital que tu détients de la compagnie X") qu'il pourrait accepter/refuser/négocier, qui permettrait par ailleurs d'avoir la possibilité de récupérer du capital vendu auparavant.
[Image: mini_190215113730100188.png]
Caelum Group, CEO.

  Répondre



Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet :
1 visiteur(s)

Panel utilisateur

Bienvenue, pas encore inscrit ?

Pourquoi ne pas vous inscrire aujourd'hui et commencer à poster sur les forums communautaires.


  Inscription

Navigation


Derniers sujets

Forum software by © MyBB Theme © iAndrew 2016